Auteur Sujet: Renault Clio e-Tech : A la conquête de l'hybride  (Lu 346 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Redaction Forum-Clio

  • Rédacteur
  • *
  • Messages: 10
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Renault Clio e-Tech : A la conquête de l'hybride
« le: 12 septembre 2022 à 16:08:07 »
Renault Clio e-Tech : A la conquête de l'hybride

Depuis 2020, la citadine la plus populaire de la marque au losange a adopté une nouvelle appellation sous le nom de E-Tech. Aux côtés de la Megane et du Captur, la Clio bénéficie maintenant de cette nouvelle technologie convaincante, basée sur une motorisation hybride non-rechargeable. Si cette évolution peut sembler tardive à l’époque actuelle, où certains concurrents se projettent déjà sur le 100% électrique, il faut reconnaître que peu d’entre eux ont pleinement exploité la technologie hybride. Sur le segment, seule la Yaris de chez Toyota et la Jazz de Honda, peuvent se permettre de rivaliser avec cette nouvelle Clio E-Tech. Les Japonais sont certes, des pionniers dans le domaine, et brillent par leur expérience mais Renault a l’ambition de montrer tout son savoir-faire sur la sphère automobile.


Le choix de l’hybride non rechargeable

A l’inverse de la Mégane et du Captur, recevant tous deux un système Plug-In avec batterie rechargeable, la Clio n’a pas eu ce privilège. Cette dernière faisant partie du segment des citadines, ne peut recevoir l’encombrement d’une batterie plus imposante. Ce choix s’accompagne également d’un poids supplémentaire, et donc d’un surcoût qui n’est pas judicieux dans la stratégie de Renault.

Pour revenir à la fiche technique, la Clio dispose donc d’un petit bloc 4 cylindres 1.6 L de 91 ch, accouplé à une double motorisation électrique de 20 et 48 ch. Elle dispose donc de la même base moteur que le Captur, à l'exception près que celui-ci bénéficie d’une puissance de 66 et 34 ch.
La plus petite motorisation n’est autre qu’une assistance au démarrage en 100% électrique et permet de recharger la batterie de 1.2 kWh sur les phases de décélération. Fort de ses 205 Nm de couple, le second alimente directement le train avant et offre une puissance non négligeable pour cette petite citadine.
Là où les ingénieurs ont su se différencier de la concurrence, se situe dans l’architecture de ce moteur. En effet, le bloc essence peut à la fois entraîner les roues avant à l’instar de la motorisation électrique, et faire office de générateur pour alimenter cette dernière en énergie. Cette prouesse technologique donne l’avantage à la Clio E-tech de se passer d’embrayage puisqu’elle démarre en tout électrique. Peu conventionnelle, cette boîte automatique compte deux rapports pour le moteur électrique de traction et quatre pour le moteur thermique.


Comportement routier : Dynamique mais pas sportive

Au-delà de ces complexités techniques, la Clio E-Tech profite d’un très bon agrément de conduite notamment grâce à sa puissance culminant à un total de 140 ch. Cela fait d’elle la plus puissante, mais aussi la plus polyvalente. Elle se montre à l’aise aussi bien sur autoroute qu’en ville même si le son de la motorisation thermique a tendance à contraster un peu trop avec la douceur de l’électrique.  On apprécie également le dynamisme de son châssis en courbe et sur routes sinueuses grâce à la nouvelle plateforme CMF-B sur laquelle elle repose. Néanmoins, la boîte automatique affiche quelques faiblesses en termes de réactivité pour réellement exploiter le potentiel de cette Clio.

Autre satisfaction à souligner sur cette version E-Tech: le système de récupération d’énergie de sa motorisation électrique. Lors des phases de décélération, le véhicule se régénère dès le levier de pied, via deux leviers de sélection pour la conduite avec le mode automatique D, et le mode automatique avec freinage régénératif augmenté sur le mode B.


Cependant, la Clio ne peut rivaliser avec les Captur et Megane E-Tech en termes de sobriété, dont la consommation culmine respectivement à 1.4L et 1.3L/100 km. En tant qu’hybride classique, le petit générateur électrique est avant tout là pour assister le bloc thermique même si vous avez la possibilité de rouler jusqu’à 100 km/h en tout électrique en basculant sur le mode “EV”. Côté consommation, le constructeur annonce une moyenne de 4.3L/100 km en cycle mixte (WLTP) et nombreux sont les propriétaires à confirmer ces données en conditions réelles avec une moyenne sous les 5L/100 km, à condition d’avoir le pied léger, bien évidemment. En revanche, sur voie rapide, la moyenne grimpe jusqu’à 7L/100 km: c'est la confirmation que le Diesel est, et restera encore un moment imbattable sur les grands axes.

Finitions Clio E-Tech : Peu d’évolutions esthétiques

Sur le plan esthétique, la Clio E-Tech ne diffère pas réellement de la version classique. Il faut même reconnaître que cette cinquième génération est très proche de la précédente, avec quelques distinctions au niveau des optiques avant et arrière, ainsi que des boucliers redessinés. Avec une quatrième génération, qui a battu tous les records lors de sa phase de commercialisation, Renault a fait le choix du conservatisme sur la partie esthétique et a préféré se pencher sur les évolutions techniques.

Pour revenir à cette version E-Tech, les finitions proposées sont similaires à ses homologues thermiques, bien que Renault ait fait le choix de retirer la finition Life, représentant l’entrée de gamme au catalogue. La finition Zen est donc le premier niveau de finition sur ce modèle hybride avec une dotation de série plus que satisfaisante, comme l’aide au maintien dans la voie, le freinage automatique d’urgence avec détection de piétons, optiques avant et arrière Full LED, ou encore la reconnaissance des panneaux. A noter qu’un système de conduite autonome de niveau 2 est disponible sur cette entrée de gamme.

La montée en gamme évolue avec la finition Intens, sur laquelle on retrouve l’accès et le démarrage sans clé, la climatisation automatique ou encore l’aide au stationnement arrière. Esthétiquement, elle se fait remarquer avec ses jantes spécifiques de 16”. Si vous avez la chance de dégoter une édition limitée nommée “Première Edition”, vous aurez droit aux vitres arrière surteintées, à un écran d’infodivertissement d’une taille de 9.3 pouces ainsi que de nombreux éléments esthétiques personnalisables.


Le haut de gamme est accessible sur la finition RS Line, à connotation plus sportive. Elle se distingue avec un bouclier avant plus agressif, des jantes de 17” plus volumineuses, ainsi qu’une sellerie spécifique. Enfin, tout en haut de la hiérarchie, on retrouve la finition Initiale Paris, misant avant tout sur le luxe. Sur cette dernière, on retrouve de série, les jantes 17”, la caméra 360°, l’aide au stationnement intégrale, volant et sièges chauffants, sellerie cuir et système Bose.

La vie à bord de la Clio E-Tech

La qualité de finition de la quatrième génération n’était clairement pas au rendez-vous, ce qui représentait donc le principal challenge de Renault sur cette nouvelle version. Celle-ci fait beaucoup mieux, avec une planche de bord épurée, ornée par le nouvel écran d'infodivertissement vertical de 9.3 pouces. Les plastiques durs ont été troqués contre des plastiques moussés, notamment sur la partie supérieure du tableau de bord. Le design angulaire et horizontal de ce dernier, et plutôt soigné, gagne en qualité perçue par rapport à son prédécesseur. Exit l’instrumentation analogique, tout est entièrement digital, avec une taille différente selon les niveaux de finition. Le volant trois branches multifonction est également plus moderne et moins imposant. Il permet de contrôler le régulateur de vitesse sur la partie gauche, de prendre vos appels en Bluetooth et de naviguer entre les menus sur la droite.


Avec 2.58 mètres d’empattement (similaire à la Clio 4) l’habitabilité est toujours son point fort, notamment pour les passagers arrière. En gagnant 6 cm de largeur, les occupants bénéficient de plus d’espace au niveau des épaules. Le tunnel central n’est pas trop envahissant et donne la possibilité d’accueillir un cinquième passager à son bord, à condition qu’il s’agisse d’un petit gabarit.
Lorsque l’on parle d’hybride, on s’intéresse également à la capacité de coffre disponible. En effet, les batteries sont généralement situées sous le plancher du coffre, faisant perdre considérablement d’espace à l’intérieur. La Clio 5 thermique dispose d’une capacité de 391 litres contre 301 litres dans sa variante E-Tech hybride. Elle perd donc près d’un quart de sa capacité mais cela reste tout de même similaire à la quatrième génération qui culminait à 300 litres. Enfin, par soucis d’encombrement, on retrouve non pas une roue de secours, mais un kit anti-crevaison sous le plancher.


Tarif de la Clio E-Tech : Plus chère que ses concurrentes

Comme nous l’avions mentionné précédemment, la concurrence sur le segment des citadines hybrides est très serrée. Seules les Honda Jazz e:HEV et Toyota Yaris Hybrid peuvent se permettre de batailler avec la Clio E-Tech. Autant dire qu’au niveau des tarifs de départ, les écarts sont minimes. La citadine de la marque au losange débute à 22 600 € en finition Zen, faisant d’elle la plus onéreuse face aux nippones, avec un tarif à 20 950 € pour la Yaris et 21 990 € pour la Jazz.
Ces prix sont évidemment anecdotiques, car de nombreux niveaux de finition sont disponibles, sur lesquels les propriétaires font le choix de personnaliser leur voiture avec quelques options. Dans la hiérarchie, la finition Intens débute à 25 100 €. Le haut de gamme est accessible dès 26 300 € avec la version RS Line, et s’achève avec l’Initiale Paris débutant à 28 200 €.

Forum Clio & RS

Renault Clio e-Tech : A la conquête de l'hybride
« le: 12 septembre 2022 à 16:08:07 »

Hors ligne ElBarbu

  • Modérateur FC
  • *
  • Messages: 8227
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Renault Clio e-Tech : A la conquête de l'hybride
« Réponse #1 le: 15 septembre 2022 à 09:54:24 »
je ne le trouve pas si gourmand que ça le moteur ! ça tourne plutot bien ce combo 1.6 + elctrique; cet été j'ai fait quasi 3500km avec celle de ma madre et j'étais à 5.4l/100 en ayant départementale, ville, pyrénées/massif central, autoroute chargé et aux limitations (et des fois +20)

la seul fois ou il a été en défaut c'est dans le massif central: sur l'a 75 il y a 1 montée qui dure 1 peu longtemps et je me suis retrouvé sans élec dans la batterie a 100m du sommet; le moteur c'est mis à hurler car j'étais a 132km/h au régulateur, et qu'il a mis le 1.6 au rupteur pour avancer :lol: Après on était chargé + bonne montée a 130; beaucoup de voiture étaient à 100-110 au taquet a cette endroit ! Et dans la dernère descente assez abrupte en arrivant sur Lodève je crois; ou la batterie s'est rempli en milieu de descente et du coup plus de frein moteur en "B" et "D":peur: Ca fait bizarre car on peut pas intervenir sur les rapports et la boîte fait pas forcer le 1.6l pur faire du frein moteur ! du coup obligé de freiner ! mais ensuite en testant 2-3 trucs dans la voiture; j'ai découvert qu'en mode sport tu as dle frein de l'electrique meme batterie pleine :)
« Modifié: 15 septembre 2022 à 10:14:56 par ElBarbu »

Forum Clio & RS

Re : Renault Clio e-Tech : A la conquête de l'hybride
« Réponse #1 le: 15 septembre 2022 à 09:54:24 »